Le Gouvernement ouvre la vaccination aux patients vulnérables à très haut risque à compter du 18 janvier
Par Béatrice Chardin | 25 janvier 2021

Le conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, présidé par le Professeur Alain Fischer, a remis ce jour au ministre des Solidarités et de la Santé une note relative à la vaccination « en très haute priorité des personnes à très haut risque ».

Ces éléments rejoignent l’avis de la Haute autorité de santé sur la possibilité de prendre en compte des facteurs de risque individuel, au-delà du critère d’âge qui demeure prépondérant.

Il s’agit des patients :
- atteints de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
- atteints de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
- transplantés d’organes solides ;
- transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
- atteints de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes ;
- atteints de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (liste spécifique établie par le COS et les filières de santé maladies rares) ;
- atteints de trisomie 21.

Liste de pathologies rares justifiant une vaccination en très haute priorité (…) Téléchargement (765.1 ko) pdf

Note du 13 janvier 2021 relative à la vaccination en très haute priorité des (…) Téléchargement (940.3 ko) pdf